www.deogratias.wifeo.com   

site chrétien,
sur les dangers de l'occultisme ,divinations etc

  
 Attention dangers!!!
S'il y a des gens qui voient le diable partout, il y en a d'autres qui ne le voient nulle part. Les deux positions sont fausses et le diable en tire parti. Il maintient les premiers dans une crainte servile et agit avec toute liberté envers les seconds. Qu'il soit ignoré ou adoré, l'important est qu'il puisse accomplir son travail de destruction.
          
                                                         euc
                                                                           

                 ***remise a jour fréquentes du site****



Émilien Tardif


(Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.)






père Émilien Tardif



Émilien Tardif, surnommé Emiliano (Saint-Zacharie de Beauce, 6 juin 1928 - Cordoba (Argentine), 8 juin 1999), est un prêtre catholique québécois connu pour ses enseignements et ses guérisons.


Biographie


Émilien Tardif est né à Saint-Zacharie, en Beauce au Québec le 6 juin 1928. Il eut très tôt la vocation suite au sermon du père St-Georges Groleau, missionnaire au Japon. En 1940, à l’âge de 12 ans, il déménage à Rapide-Danseur (Québec). Très tôt il fit un rêve dans lequel il enseignait une foule immense et guérissait des hommes au nom de Jésus. Il décida alors d’être prédicateur. Il entre à l’école apostolique de Beauport en 1949, école de la communauté Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus.

Prêtre



République dominicaine


Le 24 juin 1955 il est ordonné prêtre à Rapide-Danseur. Il part le 16 septembre de l’année suivant en République dominicaine où il devient professeur au Séminaire de San José de Las Matas jusqu’en 1963. De 1959 à 1963 il fonde et dirige une revue qui paraît toujours Amigo del Hogar (Ami du Foyer). De 1966 à 1973, il devient le supérieur de la congrégation en République dominicaine et en 1971 il est l’administrateur provincial des Missionnaires du Sacré-Cœur. Il participe à de nombreux projets qui se réalisent comme un centre vocationnel, un séminaire, des chapelles des centres de promotion humaine, de la catéchèse ainsi que le mouvement Curcillos.

Tuberculose


En 1973, Émilien Tardif tombe gravement malade d’une tuberculose aigue, il est rapatrié en urgence au Canada afin d’y être soigné. Il fût guérit de façon miraculeuse, il raconte « Entre les premiers examens et la mise au point du traitement, des amis : Mme Rose Catudal, son époux et leur fils, Rose, la sœur du père Émilien , son époux Paul-Rémi Paquet , appartenant à une communauté du Renouveau charismatique sont venus me voir (...). Ces amis, venus à mon chevet, m'ont demandé si je croyais sincèrement que Jésus pouvait, aujourd'hui encore, guérir les malades comme il l'avait fait jadis en Palestine (…). Mais, lorsqu'ils m’imposèrent les mains et me dirent qu'ils allaient immédiatement prier Jésus de me guérir avec l'aide du Saint-Esprit, je fus complètement affolé (…) L'Esprit Saint avait heureusement eu le temps d'entrer dans la chambre… car au bout de trois jours j'étais guéri et les médecins n'y comprenaient plus rien. ».

Renouveau charismatique




Buste du père Émilien Tardif devant l'école d'évangélisation



À partir de ce moment le père Émilien Tardif commence à s’engager dans le renouveau charismatique, après avoir demandé l’autorisation à ses supérieurs Il participe à des groupe de prières et observe les premiers miracles qui ont lieu notamment celui d'Hélène Lacroix. Il retourne en République Dominicaine et fonde un groupe de prière qui passe de 200 à 4000 personnes, dans lequel on prie et l’on observe des guérisons miraculeuses. De 1974 à 1985 le père est dans les paroisses de Nagua, de Sanchez, de Pimentel, de la Romana et de San José de Las Matas donnant des retraites charismatiques dans le pays mais aussi dans le monde entier. Ainsi en 1979, est organisé un rassemblement de grande ampleur à Montréal qui réunit plus de 70 000 personnes au Stade Olympique de Montréal, dont le quotidien publiera en une le lendemain « Jésus roi du stade ». Emilien Tardif se rend aussi en France à Lourdes lors du pèlerinage international charismatique de Lourdes, ainsi qu’à Paray-le-Monial où il aime prier avec la Communauté de l’Emmanuel. Ainsi des guérisons se produisaient, le père Tardif affirmait : «Malades, disait-il, vous avez raison de demander au Seigneur d'être guéris, il ne faut pas avoir peur de l'amour de Jésus, de l'abondance de son amour », mais aussi «C'est vrai, tous les malades ne sont pas guéris. Pourquoi Jésus, en son temps, n'a-t-il pas guéri tous les malades qu'il a rencontrés sur son chemin ? C'est là un mystère de son amour. Si Jésus ne guérit pas, c'est qu'il a sans doute un autre plan pour nous, plus merveilleux encore : unir notre souffrance physique à sa souffrance rédemptrice. Et dans ce cas, d'autres frères bénéficient des fruits de notre maladie, vécue dans la sérénité et dans la joie. ».
Le 28 novembre 1982 il fonde la communauté de laïcs « les Serviteurs du Christ Vivant » et à partir de 1985 sa communauté le libère du ministère paroissial afin de se consacrer complètement aux enseignements et à son ministère de guérison.
Émilien Tardif a évangélisé dans plus de 72 pays. Il meurt le 8 juin 1999, alors qu’il prêchait une retraite à Cordoba en Argentine.

Procédure de béatification


Un procès en vue de la béatification d'Émilien Tardif à été ouvert le 15 juillet 2007 par le cardinal Lopez Rodriguez[1].
Revenir en haut Aller en bas
Prière pour la guérison physique
Auteur : Emilien Tardif



Seigneur Jésus,
je crois que Vous êtes vivant et ressuscité.
Je crois que Vous êtes réellement présent
dans le Saint Sacrement de l'autel. et
(d'une manière autre cependant) en tous ceux
qui sont ici et qui croient en Vous.
Je vous loue et je Vous adore.
Vous qui êtes le Pain vivant descendu du ciel,
je Vous remercie. Seigneur, d'être venu en moi.
C'est en Vous qu'habite la plénitude de l'être.
Vous êtes la résurrection et la vie,
Vous êtes. Seigneur, la santé des malades.
 
Je veux aujourd'hui Vous offrir tous mes maux,
parce que Vous êtes le même, hier, aujourd'hui et toujours,
et que Vous êtes toujours et partout avec moi.
Vous êtes l'Éternel Présent et Vous me connaissez.
Je Vous demande donc d'avoir pitié de moi.

 

Visitez-moi par votre Bonne Nouvelle,
afin que tous reconnaissent que Vous vivez dans votre Église. Faites aussi que ma foi et ma confiance en vous
se renouvellent, je Vous en supplie, Seigneur Jésus.
 

Ayez pitié des souffrances que j'endure dans mon corps,
dans mon coeur et dans mon âme.
Ayez pitié de moi, Seigneur, bénissez-moi,
et faites que je recouvre la santé.
Que la Foi grandisse en moi.
et qu'elle m'ouvre aux merveilles de votre amour
afin qu'elle-même rende aussi témoignage
à votre puissance et à votre compassion.
 
Jésus,
je Vous le demande par le pouvoir de vos saintes Plaies,
par votre sainte Croix et par votre Très Précieux Sang: guérissez-moi, Seigneur, guérissez mon corps,
guérissez mon coeur, guérissez mon âme.
Donnez-moi la vie, la vie en abondance.
Je Vous le demande par l'intercession
de la Très Sainte Vierge Marie, votre Mère,
Notre-Dame des Sept Douleurs,
qui se tenait debout auprès de votre Croix,
elle qui fut la première à contempler vos saintes Plaies,
elle que Vous nous avez donnée pour Mère.
N'est-ce pas Vous qui nous avez révélé
que Vous avez pris sur Vous toutes nos douleurs,
et que c'est par vos Plaies très saintes
que nous avons été guéris ?
 
Seigneur, c'est dans la foi qu'en cet instant
je dépose tous mes maux devant Vous et
que je Vous demande de me guérir complètement.
Pour la gloire de notre Père céleste,
je Vous prie aussi de guérir les maladies de ma famille
et de mes amis.
Faites-les grandir dans la foi et dans l'espérance;
faites qu'ils retrouvent la santé pour la gloire de votre Nom,
afin que votre Royaume continue de s'étendre
toujours davantage dans les coeurs,
grâce aux signes et aux prodiges de votre amour.
 
Tout ceci, Seigneur,
je Vous le demande parce que Vous êtes Jésus.
Parce que Vous êtes le Bon Pasteur et
que nous sommes les brebis de votre pâturage.
Je suis tellement certain de votre amour,
qu'avant même de connaître le fruit de ma prière,
je Vous dis avec confiance:
merci Jésus, pour tout ce que Vous ferez pour moi
et pour chacun d'eux.
Merci pour les malades que Vous guérissez en ce moment,
merci pour ceux que Vous ne manquez pas de visiter
avec miséricorde.

Amen.




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site