www.deogratias.wifeo.com   

site chrétiens,
sur les dangers de l'occultismes ,divinations etc

  
 
                                                                           

                 ***remise a jour fréquentes du site****



>>
un livre magnifique a voir et a mediter





********************************************
un tres grand predicateur
a ecouter !

http://www.eglisedepentecote.org/spip.php?article475


            



32 minutes La dîme n’est pas une obligation comme payer ses impôts, mais une façon de manifester son amour envers Dieu en donnant volontairement selon son coeur comme nous dit la bible dans (Malachie 3.8)

******************************************

*************************************************

http://www.enseignemoi.com/video/predication/la-dime-1.html

************************************************

******************************************



Le lundi 14 février 2011 à 00:49, par christine

bonsoir, je voudrais apporter un "petit témoignage"pour encourager Paul au sujet de la dîme.

Lorsque j'ai été enseignée sur la dîme et l'offrande (je tiens à préciser que l'enseignement que Michelle vient de mettre en ligne est absolument identique à celui que j'ai reçu..tiens donc même inspiration...hihi)

J'ai décidé d'obéir sans murmure et avec joie d'autant plus que mon pasteur logeait dans ne petite chambre, dormant à même le sol (nous l'avons appris plus tard)et avait laissé sa femme et ses 6 enfants a Congo pour servir le Seigneur. Nous étions une petite assemblée de trente ou quarante membres(maintenant plus de 350) et le pasteur passait tout son temps à prier,enseigner la parole de Dieu et parcourir la ville et le pays pour délivrer les gens là où on l'appelait de jour comme de nuit.
Il lui arrivait même de ne pas avoir d'argent pour prendre le métro par temps de neige pour rentrer chez lui la nuit ,après une délivrance "musclée "il rentrait à pied en marchant plusieurs heures dans la neige avec une seule et unique paire de souliers de ville et ce avec action de grâce au Seigneur.

J'ai découvert la parole de Dieu avec ce pasteur intègre que j'ai suivi et véhiculé pendant quatre ans, comme je voyais la démonstration immédiate de tout ce qu'il enseignait, lorsque l'enseignement sur la dîme est arrivé, j'ai obéi sans le moindre doute (notre pasteur ne nous avait pas enseigné sur ce sujet et il ne l'a fait qu'après s'être fait remonter les bretelles par le Seigneur qui lui a dit que cette "lacune"appauvrissait le peuple, nous avons eu donc un enseignement approfondi bien loin de l'évangile de prospérité)
A cette époque, mon mari était tombé gravement malade et ne pouvait prétendre au regroupement collectif de dettes étant indépendant il n'avait même pas de mutuelle, nous avons vendu tous nos biens mais celà ne suffisait pas, il a fini par devoir être amputé victime du staphylocoque.
j'avais à l'époque quatre enfants dont une fille à l'université vétérinaire.
Il me restait très peu pour vivre mais j'ai donné ma dîme, continué à véhiculer le pasteur en assumant l'essence(un aller retour de chez moi à l'église représentait 180km sans compter les déplacements selon les besoins urgents de délivrance)et ce tous les jours de la semaine sauf le mercredi.
Quand mon mari est entré à l'hopital , le pasteur a reçu un véhicule, le Seigneur a bien fait les choses (ça n'a pas réduit mes km car l'hopital était dans la même ville que mon église, je pus donc visiter mon mari puis aller prier comme d'habitude).
Le pasteur connaissant notre "catastrophe financière" m'a dit de ne plus lui donner la dîme mais j'ai refusé catégoriquement.
Je sais que le Seigneur est toujours derrière sa parole pour l'accomplir.
Il y a des mois où il me restait 169 euros pour vivre lorsque j'avais payé ma dîme et mon loyer.
Après avoir tout vendu, il nous restait encore plus ou moins 50 000 euros de dettes que nous épurons par voie d'huissier.
Lorsque mon mari est rentré à la maison après dix-huit mois d'hospitalisations entrecoupées de répis à la maison, il en avait pour 650euros de médicaments et de soins avec un salaire mutuel de 730 euros.
Je rassemblais nos deux salaires et donnais la dîme tout de même, préférant me priver de chauffage pendant deux ans.

Et bien pendant ces années nous avons appris à ne dépendre que de Dieu, lorsque mon portefeuille affichait quelques centimes, une rentrée arrivait.
Pour ce qui est de la nourriture, je priais avant de faire les courses, un jour il me restait 5 euros, je dis Seigneur c'estfou mais j'ai envie d'asperges (9 à 12 euros la botte...)entrant dans le magasin à ma grande stupéfaction, les asperges étaient liquidées à 50centimes la botte ,merci Seigneur
Le mois suivant c'était pareil avec les haricots :des caisses à quelques euros pour remplir le congélateur, des promos de viande vraiment qui tombaient du ciel. Nous avons ramassé des patates dans le champ d'à côté (avec permission du fermier après récolte)
et non seulement nous en avons eu pour six mois de nourriture mais nous avons pu en ramasser et en offrir à plus de vingt famille de l'église.
Un jour le pasteur adjoint m'appelle et m'offre ne caisse remplie de victuailles, il y avait dans cette caisse le complément pour un mois de ce qui se trouvait dans mes armoires ou congélateur.
UN jour il ne me restait même pas de quoi acheter une bouteille de lait et mon mari ne boit que du café avec du lait le matin..;le café était dans mon armoire et le lait dans la caisse à mon plus grand étonnement.
Dieu connaît tous nos besoins.

On me taxait de débille quand on savait ce que je versais comme dîme, même les moments où il m'était impossible de me déplacer pour aller à l'église (un an à peu près)j'ai tout de même fait parvenir la dîme au pasteur qui me faisait parvenir les enseignements et m'appelait par téléphone.
Quand mon mari a pu se lever nous avons fréquenté une église plus près de chez nous,je donnais plus que la dîme de mon temps à cette église et les offrandes tout en continuant à donner la dîme à mon pasteur.
C'est à ce moment qu'il ne me restait que 169 euros pour vivre le mois.
Des personnes "bien intentionnées"ont commencé à me dire que ce n'était pas juste, que je devais donner à l'église que fréquentais..que c'était du sentimentalisme de donner à mon pasteur...qu'il y avait un esprit de contrôle...il y en a qui se sont mis à prier pour moi pour"briser l'esprit de redevabilité!!!.
Et les huissiers débarquaient , j'ai paniqué et j'ai cru que je n'y arriverais pas pour la première fois je me suis excusée auprès de mon pasteur et j'au payé un huissier avec la dîme;;;grosse erreur;;;les huissiers ont débarqué de plus belle(je savais que j'avais ouvert une brèche au diable dans mes finances et j'éprouvais le besoin de me repentir, à l'église on me disait que j'étais légaliste que j'avais bien fait de payer cet huissier, que j'avais été mal enseignée...on me culpabilisait de me sentir mal pcq je n'avais pas donné ma dîme..)
Laissez-moi vous dire que j'en ai eu ce mois là pour le double de saisies d'huissiers à payer que la dîme mais comme le Seigneur connaît les coeurs , il a pourvu alors que je n'avais pas de quoi payer chaque fois à la dernière minute, un versement inattendu arrivait et on ne m'a rien saisi.

Après cette démonstration flagrante, j'ai décidé et clamé que je ne me laisserais plus jamais influencer par qui que ce soit à ce sujet soit-il pasteur ancien ou prophète.
Je m'étais laissée inflencer par des hommes alors que je connaissais la parole de Dieu à ce sujet (ils étaient bien intentionnés voyant ma détresse financière mais moi je n'aurais pas du écouter)
Je me suis repentie auprès du Seigneur, demandé pardon au pasteur et j'ai annoncé aux responsables qui m'avaient "conseillée" que je verserais le mois arrivant la dîme due et celle du mois au pasteur et qu'ils verraient bien que Dieu pourvoirait
J'ai versé le jour même quasi tout ce qui me restait sur mon compte.
Le mois suivant j'ai payé ma dîme plus ce que je devais et n'ai manqué de rien; merci Seigneur.

J'ai fait une autre prière et en public "j'ai dit Seigneur excuse-moi de ne donner que l'offrande et la dîme de mon temps dans cette église qui m'acceuille, mais je déclare que je continue à verser ma dîme à mon pasteur de Bruxelles et je te demande de pourvoir pour que je puisse verser double dîme car il est normal que donne aussi ma dîme dans cette église"
lE MOIS SUIVANT mon mari reçu des indemnités inattendues et son salaire doubla ;voyez comme le Seigneur est bon.
Avez-vous déjà eu votre cadeau d'anniversaire directement offert par le Seigneur?
Et bien moi oui.
C'était le jour de mes cinquante ans, je ne l'avais dit à personne , mon mari était encore hospitalisé et il me restait que de quoi faire le trajet pour Bruxelles, je me rendis au culte dans "l'église accueillante à mi-chemin de Bruxelles", nous étions le 26 du mois il fallait encore tenir tenir cinq jours avant de toucher ma pension ; comment pourrais-je me rendre à bruxelles ces cinq jours, seul Dieu le savait.
Au moment de l'offrande, je mis quasi tout ce qui me restait dans le panier me disant que je pouvais encore dormir dans la voiture et grignoter le repas de l'hopital...
Dieu en avait décidé autrement.
Dans la file pour l'offrande, une dame me tappe sur l'épaule et me dit 'Le Seigneur me dit de te donner ce que j'avais prévu, c'est pour toi ne le remets pas dans le panier" et elle me glisse un billet de cinquante euros (je n'en croyais pas mes oreilles!et c'était pas tout).
Le culte fini, un membre de l'église vint vers moi et me dit "christineke-c'était un flamand-reste un peu j'ai quelque chose pour toi , le Seigneur m'a dit ce matin de te faire cette enveloppe, je vais la chercher dans la voiture.
Et il revint avec l'enveloppe qu'il me demande d'ouvrir à l'hopital avec mon mari
Derrière son dos il cachait quelque chose:deux bouquets de roses!
En passant devant un marché pour venir au culte, le Seigneur lui dit de s'arrêter et d'acheter un bouquet de roses pour Christine et comme il y avait deux Christine à l'église ce brave homme avait acheté deux bouquets de roses, en plus mes fleurs préférées (je ne vous dis pas l'émotion),que le SEigneur soit béni ainsi que cet homme qui a su ouvrir son coeur et répondre à la voix du Seigneur.
Quand nous avons ouvert l'enveloppe, il y avait 250 euros dedans,imaginez ma joie et ma reconnaissance un anniversaire qui s'annonçait bien triste fêté en direct par le Seigneur.
Quand il veut vous bénir financièrement, il peut utiliser n'importe quel moyen, l'or et l'argent lui appartiennent, il ne laisse jamais tomber quelqu'un qui répond fidèlement et avec joie à sa parole.
Celà fait maintenant près de neuf ans que je donne ma dîme , je sais que je donne à Dieu , ne nous a-t-il pas donné ce qu'il avait de plus Cher Son Fils unique Jésus Christ afin que nous ayons la vie éternelle, nous qui étions condamnés...
A l'heure actuelle, je ne manque de rien mes dettes sont presque appurées, j'ai pu chauffer toute ma maison presque gratuitement et nous avons pu accueillir un roumain sans abri qui du reste nous aide bien dans cette grande maison;en plus j'ai dû subir une grave opération et cet homme était là pour aider mon mari qui est invalide.
Dieu a aussi pourvu pour qu'il ne soit pas seul pour ces moments .
En plus cet homme est maintenant totalement délivré de l'alcolisme dont il souffrait, il a la joie et prie avec nous.

Voilà Paul c'est du concret , du vécu, fais confiance au Seigneur et donne avec joie même si tu ne sais pas de quoi demain est fait, lui, il le sait et ne t'abandonnera pas.

Excusez-moi le petit commentaire est peut-être un peu long mais quand on se souvient des bienfaits de Dieu c'est difficile de résumer.
Merci Seigneur pour toutes ces années où tu m'as tenue par la main quand tout semblait foutu et sans isssue, Toi , Tu es le seul Chemin, la Vérité et la Vie dans tous les domaines de notre vie lorsqu'on parvient à tout déposer à tes pieds, nos fardeaux c'est toi qui les portes . Merci car quand on chante "oui prends tout Seigneur" et que le prédicateur insinue:sauf mon portefeuille, merci parce que Tu m'as rendue capable de dire oui prends tout Seigneur, et surtout mon portefeuille parce que tu m'as appris que tu étais le meilleur expert comptable au monde.


*********************************************
*****************************************

 

Le mercredi 23 février 2011 à 10:39, par Debi Je remercie grandement le Seigneur pour cet article et merci Michelle.

Depuis 2010, je desirais que mon epoux comprenne l'importance d'etre fidele en ce qui concerne la dime. J'ai fini par tout laisser entre les mains du Seigneur qui peut mieux toucher. Cet enseignement est complet et m'a fait comprendre des aspects que je ne comprenais pas moi-meme, je vais le partager avec ma famille et autres freres. Depuis le debut de l'annee, Dieu ne cesse de nous parler sur ce sujet.

Il y a encore quelques jours, ma mere m'a passe un coup de telephone pour me rappeller ce que Dieu a fait dans notre vie au travers de la dime. Permets-moi de temoigner sur ce que Dieu a fait dans ma famille au travers de la dime et que ma mere m'a rappeller en debut du mois:

A une epoque, mes parents ont perdu le boulot presqu'au meme moment et quelque temps apres, nous avions rencontrer le Seigneur. La vie etait tres dificile mais ma mere tenait toujours a ce que la dime soit mise de cote pour Dieu. Un jour, il n'y avait plus rien a manger a la maison ma mere avait juste la dime qu'elle avait garde depuis quelques jours. Elle nous a dit tout bonnement qu'elle allait a l'eglise et en profiterait pour payer la dime. Mes freres lui en voulaient disant que Dieu ne tolerait pas qu'on meurt de faim... Elle n'a pas fait marche arriere et en quittant de l'eglise elle se demandait ce que nous allions manger, un homme est venu en precipitation lui disant que Dieu lui a mis a coeur un desir pressant de lui offrir toutes sortes de vivre, qu'il avait deja meme payer. Cette nourriture a sufit a nous nourrir pendant plusieurs jours jusqu'a ce que mes parents aient trouver de l'argent. Cela s'est tellement produit qu'on a vecu praiqument ''par la fois pendant environ 2 ans'' avant que Dieu ouvre de nouvelles portes. Plusieurs personnes n'ont jamais suspecté qu'on vivait de tels moments.

Les histoires du genre quelqu'un qui ne sachant pourquoi il devait payer des habits a ma soeur, pourquoi il devait donner a mon pere une somme d'argent ou me payer des habits etaient tres courant a ce moment de ma vie. Ma mere nous interdisait de demander une aide quelconque a quiconque, nous disant qu'on ne pouvait avoir la foi et vouloir aider Dieu en meme temps. SOUVENT les miracles survenaient apres que ma mere ou mon pere aient payer la dime ou bien une offrande avec le seul et unique montant qui leurs restaient. Parfois ma mere, en donnant la dime, demandait une guerison pour quelqu'un vu qu'a ce moment il n'y a avait pas de quoi payer les soins medicaux. Une autre merveille que Dieu a fait pour nous c'est quand un jour ma mere, comme a son habitude, avait avec elle d'une part le montant de la dime a payer et d'autre part la facture de la regie des eaux qui devait etre payer endéant 5 jours sous peine de fermer le compteur. Bien entendu, ma mere est allee payer la dime, elle me repetait toujours que la Dime appartenait a Dieu et ne pas la payer c'est voler,au fait dans notre eglise on parlait de payer sa Dime et non donner parce qu'on nous disait ce n'etait pas une faveur qu'on faisait a Dieu mais seulement un devoir. Ma mere, pendant le culte, a dit a Dieu de faire en sorte qu'on ne ferme pas le compteur jusqu'a ce qu'elle ait de quoi payer la facture. Pendant 3 mois, la regie des eaux n'a envoyer aucun agent et aucune reclamation n'a ete faite. Apres 3 mois, Dieu a pourvu le montant des 3 mois et du mois suivant que ma mere est allee payer, à son arrivee au bureau de la regie le personnel etait surpris que le compteur n'avait pas ete ferme alors que leurs agents sont passes tous les mois devant notre maison, ma mere m'a dit que dans son coeur elle savait que Dieu l'avait exhaucée. L'electricite avait ete coupee mais le lendemain le montant exact etait pourvu pour et on l'a retablie.

L'hopital ou travaillait ma mere lui avait quand meme payer un montant important apres son depart. Elle n'avait pas payer sa dime; au bout de 2 mois, elle a perdu tous l'argent de facon mysterieuse. Elle m'a dit que depuis le jour qu'elle a perdu cet argent elle a decide de ne plus alors plus voler ce qui est a Dieu meme s'il fallait pour cela se priver. La liste est tres longue et je crois vraiment en ce que vous avez ecrit.

En voyant cet article mon coeur a battu et j'ai commence à suer a grosses gouttes parce qu'en l'espace d'un mois Dieu nous a parle, mon mari et moi, au moins au travers de 3 personnes a ce sujet, sans parler du pasteur de l'eglise que je visite qui parle des finances dans la vie des chretiens tous ces dimanches et de cet article de Michelle. Je me repents devant Dieu qu'on ai pas respecter le paiement de la dime mon mari et moi. Je me sens vraiment coupable apres tous ces messages.
Michelle mon mari pense qu'on peut payer la dime a n'importe quel serviteur de Dieu, selon la conviction qu'on a sur le coeur tandis que pour moi cela devrait se faire aupres du pasteur de l'eglise locale. Quel conseil me donnez-vous? Je ne sais pas si c'est juste d'aller dans une eglise et d'envoyer la dime à un pasteur d'une eglise dans un autre pays (petite eglise connaissant des problemes financiers) ou autres serviteurs de Dieu qui nous ont soumis des projets importants. Faut-il que le serviteur de Dieu à qui on la remet ait une eglise?


 


*****************************************

http://www.enseignemoi.com/audio/predication/la-prosperite-le-signe-de-lalliance-06-a-quoi-sert-la-dime.html


***********************************************



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site