www.deogratias.wifeo.com   

site chrétiens,
sur les dangers de l'occultismes ,divinations etc

  
 Attention dangers!!!
S'il y a des gens qui voient le diable partout, il y en a d'autres qui ne le voient nulle part. Les deux positions sont fausses et le diable en tire parti. Il maintient les premiers dans une crainte servile et agit avec toute liberté envers les seconds. Qu'il soit ignoré ou adoré, l'important est qu'il puisse accomplir son travail de destruction.
          
                                                         jesus
                                                                           

                 ***remise a jour fréquentes du site****



La louange
Send this page to somebody Print this page
La louange occupe une place centrale dans la vie d'un groupe de prière. Expression de la joie, de la confiance et de l'amour de Dieu, elle dilate les coeurs et « retourne » les âmes. Quel est donc le secret de la louange ?
 

Le secret de la louange

 

 

La louange est une prière dans laquelle on s'émerveille des qualités de Dieu et on les chante. Elle est une des plus belles expressions de l'amour de la créature envers son Créateur.

Une nécessité personnelle

On dit de certaines personnes qu'elles forcent l'admiration. À plus forte raison de Dieu ! Le connaître, c'est l'aimer. L'aimer, c'est le louer. Voici pourquoi la louange est demandée maintes fois dans l'Écriture. On peut même dire qu'il s'agit d'un commandement. Comment comprendre autrement cette parole de Paul : « Soyez toujours joyeux et priez sans cesse, en toute chose rendez grâce à Dieu, c'est sa volonté sur vous dans le Christ » (1 Th 5, 16) ? Cette nécessité de la louange est une conséquence du premier commandement : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force » (Lc 10, 27).

Mais elle est aussi l'expression de notre vocation. Entre le Père, le Fils et l'Esprit, résonne en effet un concert ininterrompu de louange qui fera notre délice dans l'éternité. Alors, pourquoi ne pas apprendre à louer dès ici-bas ? « Notre bonheur dans l'éternité, ce sera la louange de Dieu. Nul ne peut devenir propre à cet avenir s'il ne s'y exerce dès maintenant. C'est pourquoi dès aujourd'hui nous louons Dieu. » (saint Augustin, Commentaire du Psaume 148).

L'Esprit Saint

L'Esprit de Dieu est un Esprit de louange. Il est l'inspirateur de ces merveilleuses louanges que sont les Psaumes. Il inspire le Magnificat de Marie, soutient l'exultation de Jésus (Lc 10, 21) et suscite enfin l'action de grâces des apôtres le jour de la Pentecôte. II ne faut pas s'étonner si la louange apparaît avec tant de force dans le Renouveau : elle est l'oeuvre de l'Esprit qui veut créer « un peuple de louange » à la gloire du Père.

Comment rendre grâce ?

Le chant permet de mieux exprimer ce que le coeur contient et, en même temps, sous l'action de l'Esprit, il entraîne plus profondément dans la louange. C'est pourquoi il joue un rôle de tout premier plan dans un groupe de prière : il est le moyen privilégié choisi par Dieu pour nous éduquer à la louange.
Pourquoi ne pas exprimer aussi notre louange par des gestes : « Levez les mains vers lui et bénissez votre Dieu... » ?

La prière spontanée : il s'agit d'un murmure qui s'étend dans l'assemblée, chacun bénissant le Seigneur à mi-voix, dans une grande liberté. Étonné au départ de voir « tout le monde parler en même temps », on est rapidement touché par l'ampleur, la puissance et l'unité qui se dégagent de cette louange collective,

Les fruits

Le premier est de faire grandir la charité fraternelle. La louange, tout en exprimant notre amour pour Dieu, resserre les liens fraternels. Elle établit la communion dans une même admiration.

La louange est aussi à l'origine de l'exercice de nombreux charismes parce qu'elle suscite la présence de l'Esprit Saint. La louange attire Dieu car elle est un témoignage d'ouverture du coeur, d'amour, de disponibilité. En ce sens, elle est la meilleure préparation possible à l'exercice des charismes.

La louange évangélise aussi. Au matin de la Pentecôte, c'est elle qui a suscité l'intérêt de la foule rassemblée autour du Cénacle. « Tous nous les entendons publier dans notre propre langue les merveilles de Dieu » (Ac 2). Nombreux sont les groupes qui en ont fait l'expérience : la louange touche les coeurs et attire.

De plus, elle guérit et libère : « Je les guérirai, je les consolerai, je les comblerai de réconfort, lui et ses affligés, en faisant éclore la louange sur leurs lèvres » (Is 57, 18). Il y a un lien mystérieux entre louange et guérison. Pensons à l'action de grâces de Paul et Silas, à minuit, dans leur prison (Ac 16, 25-28) : toutes les chaînes de tous les prisonniers tombèrent. Leur louange les a libérés mais elle a aussi apporté la délivrance à ceux qui l'entendaient. Dans la prière commune, la louange permet à Dieu de pareilles guérisons... même chez ceux qui se contentent d'écouter !

Une grâce de choix

La louange apparaît donc comme une grâce précieuse que Dieu nous fait. À travers sa mise en oeuvre dans nos groupes, cette grâce peut s'établir et s'approfondir de plus en plus dans la vie quotidienne et personnelle de chaque participant. Ainsi se prépare sur terre, dans la foi, la louange du face à face éternel, fruit parfait de notre divinisation promise, à la louange de sa gloire.


D'après Dominique de Chantérac
Tiré du n°191 - février 2003 de la revue Il est Vivant !








 

1 - Citations bibliques


 

- "Votre Père sait ce dont vous avez besoin avant que vous le lui demandiez" (Matthieu 6,8)

- "Ne faites pas comme les païens, qui pensent qu'en répétant beaucoup de paroles ils se feront mieux entendre" (Matthieu 6,7)

 

- "Croyez que vous avez reçu ce que vous demandez, et cela vous sera donné" (Marc 11,24)

 

- "En toutes circonstances, remerciez le Seigneur" ( 1 Thessaloniciens 5,18)

- "Soyez toujours joyeux" (1 Thessaloniciens 5,16)

- "Vivez dans la louange !" (Colossiens 3,15)

 

- "Dieu fait tout contribuer au bien de ceux qui l'aiment" (Romains 8,28)

 

- "En tout temps et pour toutes choses, remerciez le Seigneur" (Ephésiens 5,20)

- "Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur; je le redis encore: réjouissez-vous!" (Philippiens 4,4)


_______________________________________________________


PUISSANCE de la LOUANGE
 

 Extraits du livre de Merlin Carothers



 

Préface des traducteurs (extrait)

Ce livre applique courageusement le principe de la reconnaissance déterminée et de la louange à Dieu en toutes circonstances. Il nous introduit parfois dans des situations de vie d'un réalisme tragique. Nous prions le lecteur qui se choquerait de surmonter cette première réaction plus ou moins instinctive, et de reprendre la question à la lumière de la révélation biblique. Nous l'invitons à réagir, non plus en fonction des réflexes naturels ou d'habitudes humaines de pensée, mais en fonction de cette sagesse supérieure, de ces critères divins d'estimation que nous fait découvrir la parole de Dieu illuminée par l'Esprit-Saint.

 

Citations liminaires

"Si quelqu'un prétendait vous indiquer le chemin le plus court et le plus sûr qui conduit au bonheur et à la perfection, il devrait vous conseiller, comme règle de vie, de remercier et de louer Dieu pour tout ce qui vous arrive. Car il est certain que, quelle que soit l'adversité rencontrée, vous la transformerez en bénédiction si vous louez et remerciez Dieu pour cette épreuve." (William Law, pasteur anglais du 18° siècle)

"Je remercie Dieu pour mon infirmité, car c'est au travers d'elle que j'ai trouvé mon Dieu, mon travail et moi-même." ( Hélène Keller)

"Heureux celui qui se soumet à la volonté de Dieu car le malheur ne l'atteint pas. Les hommes peuvent le traiter à leur guise ... il ne s'en soucie pas, il sait que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein" (Martin Luther)

"Demandez à Dieu la grâce de voir sa main dans chaque épreuve, puis la grâce de vous y soumettre aussitôt. Non seulement de vous soumettre à cette épreuve, mais également de l'accepter et de vous en réjouir... Je pense que, parvenus à ce stade, nous voyons disparaître la plupart de nos ennuis." (Charles H. Spurgeon)

 

Quelques phrases tirées du livre

Nous devons louer Dieu avec notre intelligence, et non malgré elle. Mais celle-ci nous cause des ennuis dès que nous nous mettons à chercher le "pourquoi" et le "comment" des événements que Dieu permet dans notre vie. Nous ne comprenons ni "pourquoi " ni "comment" Dieu fait telle chose, mais il veut que nous acceptions avec notre raison le fait qu'il en est l'auteur. C'est la base de la louange. Dieu veut que nous comprenions qu'il nous aime et qu'il a un plan pour nous. (..)

Vous vous trouvez maintenant dans une situation difficile... Vous vous êtes torturé les méninges afin de pouvoir comprendre pourquoi tout cela vous arrivait. Essayez donc d'accepter avec votre intelligence que Dieu vous aime vraiment, et qu'il a permis ces circonstances parce qu'il sait qu'elles serviront à votre bien. Louez-le pour ce qu'il a permis dans votre vie: faites-le délibérément et avec la participation de votre raison.

Un jour un couple m'entendit parler du principe de louer Dieu pour toutes choses. Ils repartirent chez eux très troublés par ce qu'ils venaient d'entendre. Pendant des mois, ils s'étaient lamentés au sujet de leur fille qu'ils avaient dû placer dans un hôpital psychiatrique et dont la maladie mentale avait été déclarée incurable.

On avait demandé à plusieurs groupes de prière d'intercéder pour elle et, chaque jour, ses parents suppliaient Dieu de la guérir. Cependant, son état ne s'était pas amélioré.

Le défi qui leur était maintenant lancé de louer Dieu pour la maladie de leur fille, les laissait tous deux malheureux et désemparés.

- Mais ce serait du blasphème! dit la mère. Remercier Dieu pour quelque chose d'aussi horrible! Mais c'est l'accuser de faire volontairement du mal à notre fille! Cela ne correspond pas du tout à l'idée que j'ai d'un Dieu d'amour.

- Non, cela ne semble pas juste, répondit le père. Mais, si ce prédicateur avait tout de même raison? ...

La femme jeta un regard désemparé à son mari.

- Je ne sais vraiment pas, répondit-elle.

- De toute façon, nous n'avons rien à perdre, raisonna le mari. Alors, pourquoi ne pas essayer?

Ils s'agenouillèrent.

- Seigneur, pria le mari, nous savons que tu nous aimes et que tu aimes notre fille bien plus que nous ne pouvons le faire. Nous plaçons notre confiance en toi et croyons que tu permets dans sa vie ce qui est le meilleur pour elle. Nous te remercions donc pour sa maladie. Merci de ce qu'elle est à l'hôpital, merci de ce que les médecins n'ont pas trouvé comment la guérir. Nous te louons, Seigneur, pour ta sagesse et ton amour à notre égard...

Au fur et à mesure qu'ils priaient, ils étaient de plus en plus convaincus que Dieu permettait, en effet, ce qui était le meilleur.

(...)

(extrait des pages 10 à 12)

Références

Puissance de la louange, de Merlin R. Carothers, est publié en français par les Editions "Foi et Victoire" (F-76170 Lillebonne et CH-1950 Sion)


-------------------------------------------------------------------------------------------------



Le Magnificat

Marie dit alors :

Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s'est penché sur son humble servante;

désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles; saint est son nom!

Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,

Il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,

renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur, il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères, en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

 

(Lc 1,47-55)

Ecriture Sainte

 

________________________________________________________
   
                                    
                                      PSAUME 102 ( 103 )

1 Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
2 Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n'oublie aucun de ses bienfaits !
3 Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
4 il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d'amour et de tendresse ;
5 il comble de biens tes vieux jours :
tu renouvelles, comme l'aigle, ta jeunesse.
6 Le Seigneur fait œuvre de justice,
il défend le droit des opprimés.
7 Il révèle ses desseins à Moïse,
aux enfants d'Israël ses hauts faits.
8 Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d'amour ;
9 Il n'est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
10 il n'agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.
11 Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
12 aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés ;
13 comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !
14 Il sait de quoi nous sommes pétris,
il se souvient que nous sommes poussière.
15 L'homme ! ses jours sont comme l'herbe ;
comme la fleur des champs, il fleurit :
16 Dès que souffle le vent, il n'est plus,
même la place où il était l'ignore.
17 Mais l'amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
est de toujours à toujours,
et sa justice pour les enfants de leurs enfants,
18 pour ceux qui gardent son alliance
et se souviennent d'accomplir ses volontés.
19 Le Seigneur a son trône dans les cieux ;
sa royauté s'étend sur l'univers.
20 Messagers du Seigneur, bénissez-le,
invincibles porteurs de ses ordres,
attentifs au son de sa parole !
21 Bénissez-le, armées du Seigneur,
serviteurs qui exécutez ses désirs !
22 Toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le,
sur toute l'étendue de son empire !
Bénis le Seigneur, ô mon âme !


              

................................................................................................................

Hymne à la vie

Dès avant la fondation du monde, blotti dans la main du Père,
La vie émettait déjà son onde préservant soigneusement son mystère.

Quand, tissé dans les profondeurs de la terre,
Caché dans le sein de ma mère,
Ton regard se posait sur moi
Mon coeur entendait ta voix

Lorsque j'ouvris les yeux sur ce monde,
Tout écarquillé, tout émerveillé,
Les joies de la vie que j'espérais en nombre
Chantaient leurs promesses à ce nouveau né.

Mais le dragon m'a séquestré,
De ses serres m'a lacéré,
Dans son lacet m'a enveloppé,
Au fond du tombeau m'a jeté,
Enfermé dans la loi du silence.

Ecoutant la mort psalmodier sa romance,
Je me suis retrouvé sans espérance,
Violé de toute ma subsistance.

Dieu m'a t il oublié ?
A quoi sert il de tant prier ?
Alors le crucifié s'est approché,
Le Ressuscité a crié,
Il a dit son nom et dit : sors !
Sors, en ma chair j'ai vaincu ta mort.

Mon linceul il a fallu lâcher
Croire que la pierre était vraiment roulée,
Pas à pas réapprendre à marcher,
Découvrir ce que c'est qu'être aimé,
Oser recevoir et ensuite redonner.

Là, en repos, caché dans sa main,
Je peux poser ma tête sur son sein,
Entouré et aimé par les siens
Croire à la beauté de demain.

Si j'écris ces mots aujourd'hui,
C'est pour proclamer un hymne à la vie
Et pour ce cadeau merveilleux dire Merci,

Merci à Dieu.

............................................................................................................




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site